Présentation et analyse de la situation du secteur de la culture

Publié le Publié dans Non classé

Tambacounda dispose de spécificités favorables à l’émergence de sa culture

La région bénéficie d’un riche patrimoine folklorique  (kora, flute, djembé…). On note aussi l’existence de plusieurs associations culturelles, de troupes théâtrales, de groupe  de rappeurs, de troupes folkloriques, et des orchestres de musique moderne et traditionnelle.

La région renferme des acteurs culturels organisés en association comme: Arc en ciel de Goudiry, le réseau des cultures urbaines, BK Team, Freelabel, l’association KAFO de Bakel, l’Association des rappeurs de Koumpentoum, etc.

Sur le plan géographique, la région de Tambacounda est un Carrefour où vivent plusieurs ethnies (Bambara, Wolof, Peul, Toucouleur, Sérère, Diola, socé, balantes, les ethnies minoritaires, etc.) et nationalités de la sous-région. A cet effet, on note une grande diversité culturelle qui est une nouvelle éthique fondée sur la dignité des cultures comme droit humain, la pluralité des identités culturelles comme droit commun et le métissage comme enrichissement.

Cette potentialité culturelle de la région de Tambacounda est surtout plombée par le manque de professionnalisme des acteurs, mais aussi par l’exode vers Dakar. La culture est également caractérisée par une insuffisance d’infrastructures, d’entreprises culturelles et de matériels de promotion/diffusion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *